16/03/2016

Changement

Passer de la grande maison  où a  grandi  la tribu à un appartement   fut   un  grrrrrrand changement   !

Bien  sûr la maison était  devenue inconfortable  et  il aurait   fallu  des travaux  que je ne  pouvais  assumer financièrement pour  lui rendre un  nouveau  lustre . Le jardin à lui seul  demandait   beaucoup de temps  ; j'avais une impression d'impuissance    qui  me  sapait   le moral.

Je me suis  donc  décidée ...

La recherche   d'un  appartement   a bien failli avoir  raison  de ma décision : trop  petit, pas assez de lumière,  trop  haut pour l'absence d'ascenseur,  pas  assez  de proximité avec les transports en commun, trop cher ...  A chaque  fois, c'était    trop  ou pas assez. J ' avais l'impression  d'être  trop exigeante. 

Et puis,  en désespoir de cause , je  suis  venue   visiter  celui  ci (  que j'avais   d'abord  écarté   pour la couleur des portes   de   la cuisine  équipée ) et  j'ai  finalement  eu  le  coup de foudre  !

Comme  quoi  ne faut jamais désespérer ....  wink  

  

14/03/2016

Le langage des fleurs

Oubliée le samedi soir  dans la voiture  de   Een,  l'orchidée blanche trône  depuis hier  midi sur l'appui de fenêtre   du séjour.

Elle n'a pas l'air  d'avoir  souffert de la nuit passée  au frais  ( la température   avait tout  de même  été négative)  et j'espère  que j'arriverai  à  la  conserver.  Mais  rien  n'est moins  sûr  ...

Parce qu'il faut  bien  l'admettre ,  je n'ai  pas le moindre  doigt vert.  J'aime les   fleurs mais   mal  sans doute ; je n'arrive   à garder  que  les chlorophytum   et les plantes  grasses ... bref,  les  increvables. 

Mais me  connaissant,  pourquoi donc  m'avoir   offert   une  orchidée  ?  Parce  que  c'est   le  symbole   d'un " amour  pur et idéalisé  de l'être cher " m'explique   Vijf  qui  a bien retenu  l'explication  de   la  fleuriste .

Je me demande   si  un cactus  ( courage  et  résistance ) n'aurait   pas mieux   fait   l'affaire   pour  fêter  un tel anniversaire   de mariage  ?  wink innocent

13/03/2016

C'était tout bon !

Une  ambiance  bon enfant  comme on n' en trouve   plus guère  que  dans   les   villages   sans doute . 

Dans la salle, tout  le monde   se connaît. Les  seuls  inconnus  sont  sans doute   des  amis  des  " comédiens" et  je  sens  que je suis  assimilée à  cette  catégorie  par mes  voisines de  chaises 

La petite salle   paroissiale  est  bondée , tout le monde  est  content  d'être là.  Entre  les actes , le  bar   est pris d'assaut.  Tout comme  le  buffet pâtisseries maisons  et   hot dog   que chacun   emporte et déguste sans façon une fois  revenu s'asseoir   à sa place.

Un sympathique  brouhaha qui  cesse  docilement  quand les   lumières  s'éteignent . Sur la  scène,  le  talent  diffère sans  doute  d'un  personnage  à l'autre mais  ce n'est pas   là  le plus important. Tous  ont du  plaisir  à  être là, devant   leur public  qui ne  demande  qu' à  être amusé.

Je me fonds  dans cette ambiance et je ris de bon coeur   aux jeux de mots même  s'ils sont  sans  surprise. 

Et  tout ça  à  300m de   l'appartement ; que  vouloir de plus  ?