10/03/2016

-1°

La fenêtre du  séjour  découpe  trois rectangles  dans le  ciel  qui se  décline  dans   un  dégradé qui va   du blanc  rosé  au bleu très   clair.

Les  toits  se découpent  sur  ce fond  pâle  et les  branches  encore  nues  viennent   en  adoucir la géométrie.

Des oiseaux   passent  et repassent , se poursuivent   en piaillant.

Tout  au bout  de l'horizon,  la  brume  cache  encore   les  éoliennes .

Le  matin  se donne  un  petit air  de printemps ....

09/03/2016

9 mars

Je retrouve  ce  blog  un peu comme   un carnet  qui aurait  glissé entre   un  meuble  et  un  mur   et  serait resté coincé là...

Quelques   notes  sur une  époque  en partie révolue et  un  long  silence .

Et d'un coup,  l'envie  d'y  écrire à  nouveau  !